Le cabinet d'expertise comptable Adour Expertise est membre de l'Ordre des Experts-Comptables

Depuis plusieurs mois, les entreprises du bâtiment subissent une flambée des prix de nombreux matériaux.

Les fortes variations sur les prix des matières premières, si elles ne sont pas répercutées sur vos clients, peuvent impacter négativement vos marges et vos trésoreries !

Pour éviter cet ecueil, deux solutions s’offrent à vous :

  • Insérer dans votre devis une clause d’actualisation des prix
    qui vous permettra ainsi de modifier le prix après son acceptation.
    Cette clause permet de réévaluer vos tarifs le jour où vous réalisez la prestation, sans demander d’autorisation au client.
    En effet, elle est valable et s’applique automatiquement dès lors que le devis est signé par le client.
  • Limiter la durée de validité de votre devis à un mois
    Cette solution est intéressante seulement pour les prestations pouvant être réalisées rapidement.

Exemple d’une clause d’actualisation des prix :

« Sauf  convention particulière  sur  ce  point,  les  prix  de  ce devis  seront  actualisés  à  la date  de  commencement  des  travaux  par  application d’un  coefficient  d’actualisation basé  sur  l’évolution  des  valeurs  de  l’index  BT,  relevé  sur  le  tableau  publié  dans […],  correspondant  au  corps  d’état  considéré  et au  délai,  en  nombre  de  mois,  existant  entre  la  date  de  l’émission  du  devis  par l’entreprise et celle du commencement des travaux. »


Découvrez l'intégralité de notre Flash Doc :

Télécharger le Flash Doc

  • Infos pratiques
    Fiscalité

  • Infos pratiques
    Social

  • Infos pratiques
    Numérique

  • Infos pratiques
    Finances

  • Infos pratiques
    Divers